Chroniques

Naissance d’une séance de lecture à voix haute

Dans le milieu de l’insertion professionnelle où je travaillais, je rencontrais principalement des femmes. Beaucoup de ces personnes ne maîtrisaient ni la lecture ni la langue française. Normal, me direz-vous, puisque dans mon métier j’accueillais surtout des personnes issues de l’immigration. Vous avez raison et ce qui me touchait particulièrement, ce sont ces femmes analphabètes ! J’adore lire et plus encore la lecture à voix haute. Elles, elles n’ont même pas accès à la lecture d’une simple adresse ! Encore moins, vous imaginez bien, au plaisir du livre. Elles étaient privées d’autonomie voire de liberté tandis que moi, j’étais une privilégiée.

Que faire pour les aider?

Lire donne accès à la connaissance et, donc, par voie de conséquence à la liberté. Comment pouvais-je aider ces femmes ? En avaient-elles envie ? Que signifiaient lire pour elles ? J’ai obtenu la réponse à mes questions en devenant bénévole dans un atelier sociolinguistique d’un centre social. En effet, j’ai saisi l’opportunité d’une première représentation lors de la semaine des femmes, en mars dernier ! Tout un symbole ! Les premières participantes acceptant de lire ou de conter en public relevaient du FLE (Français Langue Etrangère).  Mon idée était donc bonne. D’autant plus que le succès était au rendez-vous.

 Naissance d’une séance de lecture

Naissance d'une séance de lecture

C’est pourquoi, depuis septembre, j’ai crée une séance de lecture à voix haute, hebdomadaire.

Elle accueille toutes les personnes intéressées par cet apprentissage.                                                                                           Le niveau de maîtrise du français oral est très inégal. Des femmes analphabètes se sont, donc,  jointes au groupe.                     Séance de lecture

La motivation est bien réelle et cela me réjouit. Afin de les encourager, plusieurs représentations publiques sont prévues tout au long de l’année. Les séances comme les représentations se fondent sur le volontariat.  La lecture à voix haute est un art difficile, exigeant, il est vrai. Mais, quelle revanche pour ces femmes ! Une nouvelle aventure est en train de naître et quelle aventure !

Martine

http://www/lesonlitteraire/contact

2 réflexions au sujet de « Naissance d’une séance de lecture à voix haute »

    1. Bonjour Jackie,

      La lecture aura lieu le jeudi 17 janvier à 17h30 au centre social de Grigny. Une annonce va être publiée en ce sens dans les prochains jours. Bonne fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *