Chroniques

Petite séance de travail en lecture à voix haute

séance de travail avec le groupe intermédiaire

Petite séance de travail en lecture à voix haute. http://www.instagram.com/martine.leporche

Lors d’une lecture à voix haute, quand peut-on inspirer?

Une petite séance de travail en lecture à voix haute nécessite toujours un apprentissage de la respiration.

Plusieurs textes sont proposés avec des difficultés de plus en plus importantes. Certains sont très lents, d’autres incitent à la rapidité. Chacun doit apprendre à respirer au bon moment.

Dans un premier temps, nous ne tenons pas compte du sens donné par le texte mais uniquement de sa capacité à maintenir sa respiration, et en fonction de la phrase ou de l’exercice proposé. Ainsi, je peux demander de lire 2 fois la même phrase en ne reprenant sa respiration qu’à la fin de la seconde reprise.

Ce travail autour de la respiration est très important. En effet, respirer au bon endroit facilite la compréhension du texte, aide à la fluidité. C’est par l’accès à la fluidité que les personnes améliorent leur français. De plus, elles gagnent en confiance en soi. Ce qui n’est pas une mince affaire notamment pour les personnes issues de l’immigration et celles relevant de l’illettrisme.

Le groupe intermédiaire du “Français parlé “s’exerce à la lecture.

La séance commence par des exercices d’échauffement. Puis, chacun lit un texte afin de travailler sa respiration.

https://lesonlitteraire.com/martine-leporcher-lectrice-publique-qui-suis-je/ https://lesonlitteraire.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *